Petit voyage d'été 2014
la Cordillera Cantábrica, ou le paléozoïque asturien !


Quelle montagne ! Mais quelle montagne ?

Quelques informations sur cette cordillère ? : / → Wikipedia. Décevant, cet article, au plan géologique ! Pour qui a circulé dans cette chaîne montagneuse, comment ne pas être frappé par la densité d'un magnifique couvert de chênes, châtaigniers, genêts, bruyères, fougères, etc. – signes de sols acides – dans cette cordillère dans laquelle, par ailleurs, sont creusés de formidables défilés et d'où émergent des sommets calcaires jusqu'à 2650 m ? Même les géologues y perdent leur latin semble-t-il … mais je n'ai guère pris le temps de creuser la question. Voir éventuellement :

/ → http://www.annales.org/archives/cofrhigeo/chaine-cantabrique.html.


Ou bien :

/ → http://www.desvolcansetdeshommes.net/les-pyrenees-enigmatiques-un-enseignement-dispense-suranne-.php


où l'on semble savoir plein de choses. Je n'y comprends rien ! Si quelqu'un(e) pouvait me faire un petit résumé …

Heureusement, il y aussi des habitants !


Les instruments de musique, par Georges Braque

Bilbao



Passé par Bilbao et son musée Guggenheim : superbe exposition Georges Braque ; et aussi Yoko Ono.

L'exposition permanente, en revanche, ne vaut pas une demi- cacahuète.

Mais le bâtiment lui-même !... / → photos


Yoko Ono - White Chess Set


Le tour des Picos de Europa


Départ de l'océan – San Vincente de La Barquera – vers les Picos (que se partagent les provinces de Castilla-León, Cantábria, Asturias).

Par la N.621 : Panes, Nustra Señora de Lebena (Xe siècle), Potes.


Los Picos



CA.185 : Monasterio de Santo Toribio de Liébana, Mogrovejo, Fuente Dé.

Retour à Potes et N.621 : puerto de San Glorio, Portilla de la Reina ; bifurcation nord : puerto de Pandetrave, Posada de Valdeón ; bifurcation dans la haute vallée de Cares jusqu'à Caín (terminus).

Retour à Posada de Valdeón et route au sud-ouest : puerto de Panderruedas ; N.625 vers le nord, puerto del Pontón, Oseja de Sajambre, desfiladero de los Beyos, Cangas de Onis.

Vers le littoral (vers Llanes), plein est par l'AS.114. Descente à l'océan par la Sierra de Cuera. Sur la route : Covadonga, la vitrine du mythe du début de la Reconquista.

/ photos

Le littoral asturien


L'océan


Llanes, Poo, Ribadesella, La Vega, Berbes. Crochet par le Mirador del Fito. Ria de Villaviciosa, Tezenos.

Regret, alors retour au sud-est à Villamayor (sur la N.634, près d'Infiesto) : église romane (morceau de, en fait : juste l'abside).

Retour à Villaviciosa pour – au sud-ouest – l'église pré-romane de Valdedios (IXe siècle) et à côté la nouvelle église XIIIe.

Retour à l'Atlantique : Candas (à l'ouest de Gijón) et sa pêche d'algues pour les cosmétiques, Cabo de Peñas, église romane de Manzaneda, Cudillero.

/ photos


Oviedo et le retour par le sud des Picos

Direction sud-est. Provia, Grado, Oviedo.


Oviedo

Puis – même cap – Langreo, Pola de Laviana, Rioseco. Remontée du río Nalón dans la Sierra de Cárdenas. Puerto de Tarna.. Puis Riaño, Boca de Huergano. Cap maintenant au sud : Guardo ; est : Cervera de Pisuerga. Plein nord vers la côte en retraversant la sierra, via le Puerto de Piedraslungas, Puentnansa, Valle de Cabérniga, Cabezón de la Sal, puis Grenoble.

/ photos



Carte générale avec : http://www.viamichelin.fr/web/Cartes-plans/Carte_plan-Espagne